Aider les enfants malades à « faire face »

Publié le par Jean-Sébastien Soldaïni

Ils sont six enfants venus de la région PACA pour profiter du soleil de Bastia. Âgés de 6 à 16 ans et tous atteints de maladies graves, Axel, Galaad, Soufiane, Maroua, David et Irina sont hébergés au couvent Sainte-Hyacinthe pour visiter la région bastiaise. Une initiative de l’association « Faire face », en collaboration avec la municipalité, qui a choisi de leur offrir ces vacances.

« Ces enfants sont tous au courant de leur maladie, précise Déborah, présidente et fondatrice de « Faire face ». Bien que séropositifs, atteints de cancers ou maladies rares, nous ne leur cachons rien. Notre seul but est de leur donner beaucoup d’amour tout en essayant de satisfaire leurs envies ».

« Je l’ai convaincue de continuer »

« C’est la première ville de France à s’ouvrir à note association », tient à préciser Déborah. Une collaboration née d’une belle histoire. « C’est une enfant malade de Bastia, soignée à la Timone à Marseille qui a parlé de moi à Déborah », explique Paul Giudicelli, adjoint aux Sports et à la Jeunesse de la municipalité. « Et le courant est de suite passé, reprend la présidente de « Faire face ». « Sans Paul Giudicelli et la CCM qui a offert les billets d’avion, cette opération n’aurait pu exister », remercie Déborah. L’office du tourisme est aussi partenaire ».

Mais il semble bien que c’est dans le sourire de ces enfants que Déborah trouve son énergie. Atteinte d’un cancer il y a 24 ans, il lui est arrivé de vouloir abandonner son action au sein de l’association. Comme il y a trois mois. « J’ai réussi à la convaincre de continuer, lance Galaad, 8 ans. Mais je n’ai pas eu grand-chose à faire, parce qu’au fond, elle avait envie de poursuivre ».

C’est cette étonnante maturité qui frappe chez ces enfants. Accompagnés de Michèle, une adulte malade, et de leurs encadrants, ils forment bien plus qu’un groupe : une famille.

Publié dans Corse-Matin

Commenter cet article