P.P.D.A. branche Laetitia Casta

Publié le par Jean-Sébastien Soldaïni

On le savait coureur de jupons mais là ! L’ancien présentateur star du JT de TF1 se lâche complètement dans le supplément féminin du quotidien Le Parisien. Il prend tout simplement sa plume pour organiser une rencontre, cet été, avec la belle originaire de Lumio (qui n’y passe pas si souvent que ça). Mais si le mannequin ne connaît pas forcément tous les chemins de son pays, Poivre, lui, n’en prend pas quatre pour dire ce qu’il pense, sous forme de lettre ouverte : « Chère Laetitia Casta… Rassurez-vous, vous n’allez pas vraiment lire une déclaration d’amour car on me dit que vous avez mari et enfants et je tiens trop à la paix des ménages… » Mon œil ! Après cette entrée en matière, Patrick évoque la possibilité que Napoléon (oui, Bonaparte) fut conçu en Bretagne d’une amourette entre Laetitia (la mère de l’Empereur, pas du top model) et un gouverneur (qui ne se prénommait pas Patrick, dommage).

Ce n’est qu’à la fin de sa lettre qu’il se lance, enfin : « Moi aussi je suis breton, certes pas gouverneur mais tout aussi honorable. Et que ça me ferait plaisir de vous revoir cet été dans ma seconde patrie, la Corse, du côté de Lumio, chez vous, ou de Pianottoli, chez mes amis. Pace Salute et, comme on dit chez moi, Kenavo ! Je vous embrasse bien affectueusement ».


Entreprenant le gars ! Mais pas si sûr que cela plaise au mari de madame, l’acteur italien Steffano Accorsi. Sauf si Patrick joue la provoc’ jusqu’au bout en demandant au bellâtre de Bologne l’autorisation d’embrasser sa femme. Peut-être que ça passera avec le titre du film qui l’a fait connaître : Juste un baiser. Petit conseil : ne te trompe pas Patrick, Steffano Accorsi a aussi joué dans La faute à Fidel !


Publié dans Corsica

Commenter cet article